Faire la paix avec nos émotions…

[ Photo by Roberto Nickson on Unsplash ]

Il y a bien longtemps, une amie m’a offert un petit livre de poche rose pour mon anniversaire. C’était « Entrer en amitié avec soi-même » de Pema Chödrön. Je n’avais jamais entendu parler de cette moniale bouddhiste. Jusqu’à ce jour je trouvais vraiment austère cette manière d’envisager la vie. Même si la paix qui se dégageait de ces moines bouddhistes tibétains me faisait terriblement envie. A travers Pema Chödrön, j’ai découvert un autre aspect de cette pratique /religion /philosophie qu’est le bouddhisme et ce qu’elle pouvait offrir : la totale acceptation de qui on est / ce qu’on vit, même l’acceptation…de ne pas y arriver ! Pema délivre en plus son enseignement avec beaucoup d’humour. Finalement je me dis que la seule chose à prendre au sérieux, c’est revenir, jour après jour, à la pratique (spirituelle diront certains) qui nous fait du bien chaque jour celle qui nous remet dans notre énergie.

Vous avez certainement une routine quotidienne, un rituel qui vous fait du bien. Mais que faites-vous quand débarque une grosse émotion dans votre journée ?

Voici une citation de Pema Chödrön que j’aime beaucoup et qui peut nous aider à faire la paix avec nos émotions (faire la paix…c’est ça le secret !) :

« Une émotion comme la colère, qui est une réaction automatique, ne dure que 90 secondes à partir du moment où elle a été est déclenchée jusqu’à ce qu’elle s’éteigne d’elle-même. Une minute et demie, c’est tout. Quand cela dure plus longtemps, ce qui est le cas habituellement, c’est parce que nous avons choisi de la rallumer. »

Pema Chödrön @anipemachodron

Rallumer son émotion, c’est quoi ? Je rallume mon émotion (je mets de l’huile sur le feu de mon émotion 😉 ) quand, par exemple, j’essaie désespérément de la comprendre (avec ma tête et non mon cœur) ou quand je veux m’en débarrasser à tout prix !

Une manière de ne pas « rallumer cette émotion » c’est de lui faire de la place, de l’accepter. Une fois qu’elle aura exprimé ce qu’elle a à dire, elle partira. En fait elle a juste besoin d’être vraiment écoutée, et prise en compte. Comme quelqu’un très en colère. Il n’y a rien de plus puissant qu’une écoute vraie pour calmer une personne (de façon durable) dans cet état.

Vous voulez essayer ?

Continue Reading
A woman standing in front of Mount Agung, Sidemen, Bali, Indonesia

Miracle Morning ou comment bien commencer sa journée

[ Photo by Geio Tischler on Unsplash ]

Je suis sûre que vous avez déjà un rituel matinal. Que ce soit allumer la radio et faire votre café ou prendre un moment pour vous pour faire quelques mouvements de Yoga, nous faisons tous quelque chose le matin « pour nous préparer », consciemment ou automatiquement.

« Quand vous vous éveillez le matin, efforcez-vous de prendre conscience de l’importance de cet instant, car de lui va dépendre tout le reste de votre journée, et de cette journée dépendra la suite de votre existence. » Omraam Mikhaël Aïvanhov

Franchement, quand on m’a fait lire cette citation je l’ai tout de suite détestée ! Quoi ? Ce que je pense, fais, vis le matin peut influencer toute ma vie ? Sous-entendu, si je « foire » ce moment-là…ben, je foire ma vie !! Non !!!

Non, mais… Ceci dit…

Cela fait plusieurs années que j’ai mis en place une routine matinale (ou quotidienne, parce que nous le verrons plus loin, cela marche aussi en journée 😉 ). Le fait est que quand je respecte ce rituel (ou enchaînement d’activités) ma journée se passe bien, tout y est plus fluide. Et puis j’ai un sentiment d’accomplissement plus prononcé le soir en me couchant !

Qu’est-ce que le Miracle Morning ? En quoi consiste ce Rituel Matinal et à quoi ça sert ?

Miracle Morning c’est le titre d’un livre de développement personnel de Hal Elrod. Ce livre a carrément fait monter en flèche la cote de popularité du Rituel Matinal. Je n’ai pas lu le livre mais comme Monsieur Jourdain et sa prose, je pratique le Miracle Morning sans le savoir depuis fort longtemps. Et j’avoue que j’aime ce nom ! Car, franchement, en le pratiquant sur une durée de plusieurs semaines, je vous garantis que vous obtiendrez de petits (ou grands) miracles / transformations dans vos vies.

Personnellement c’est comme ça que j’ai décroché certains rôles (en tant que comédienne) ou shootings photos que je voulais faire 🙂

En quoi consiste ce Rituel Matinal ? Continue Reading

L’art est une perle

Photo by DR

En cherchant pour un ami s’il existait une traduction française des livres de Julia Cameron spécifiques à l’écriture, je suis tombée sur une magnifique image qui met en rapport l’art et nos peines.

Je me suis souvent retrouvée à penser « telle ou telle peine » m’empêche de créer, d’écrire ou de « bien faire » mon travail de comédienne. En tant qu’être humain, sans en être parfois conscient, on passe (une bonne partie de) notre vie à mettre en place ce qu’il faut pour ne pas souffrir. (En soi, c’est déjà un sujet que je développerai peut-être dans d’autres articles !)

L’art est un moyen de guérir ses plaies (de l’âme). Combien de fois je suis allée jouer au théâtre, en plein tourment (séparation, conflit amoureux, découragement et perte d’énergie etc.) et combien de fois je suis ressortie de scène, comme « lavée » de mon profond malheur.

Aujourd’hui, c’est encore un autre regard sur la souffrance, l’art et la création que j’ai envie de partager avec vous.

Grâce à Julia Cameron, j’ai une image que j’aime beaucoup à vous offrir. Celle d’une perle qui se forme à l’intérieur d’une huître parce que celle-ci s’est sentie terriblement dérangée par ce minuscule mais abrasif  et envahissant grain de sable. Finalement, ce que nous créons (notre art) s’apparente à ces couches de nacre apaisantes, posées les unes sur les autres pour tenter d’envelopper ce grain de sable et l’isoler de la chair délicate de l’huître.

J’aime particulièrement l’idée que la beauté est en fait, dans cet exemple donnée par Julia Cameron, la réponse à une insulte ou une provocation.

« Au départ, une perle est une « perturbation », une beauté causée par quelque chose qui n’est pas supposé être là, et à propos de laquelle quelque chose doit être fait. C’est l’interruption de l’équilibre qui crée la beauté. La beauté est une réponse à la provocation, à l’intrusion. « Comme l’art » […]

Julia Cameron, The Sound of Paper

En quelque sorte, notre art est notre réponse à ce qui nous enflamme, nous met en colère, nous fait bondir. Et c’est de l’art tant que nous pensons à celui avec qui nous allons le partager : notre public.

Peut-être pouvons-nous devenir heureux de recevoir toutes ces (petites) provocations de la vie ?

Nous cherchons souvent à nous débarrasser des petits grains de sable de notre existence (ne serait-ce qu’en pensée). Pourquoi ne pas simplement choisir de travailler et en faire de belles perles maintenant ?

Quelles perles avez-vous fabriquées et à partir de quels grains de sables ?

Racontez-nous cela dans les commentaires ci-dessous. Vous inspirerez certainement quelqu’un à se mettre à fabriquer sa propre perle… 😉

Il y a un créateur, un artiste en chacun de nous. Son rôle ? Offrir de la joie en partageant ses talents uniques. Pensons à le nourrir (et l’encourager) chaque jour pour qu’il puisse faire ce qui est important, malgré tout ce qui se passe autour de nous.

Mathilde Choisy Coach En Chemin de Vie pour Artistes

Mathilde Choisy Coaching

J’aide les acteurs (et ceux) qui vivent de la pression

à retrouver le plaisir de jouer (performer, parler en public…) et atteindre leur but.