L’art est une perle

Photo by DR

En cherchant pour un ami s’il existait une traduction française des livres de Julia Cameron spécifiques à l’écriture, je suis tombée sur une magnifique image qui met en rapport l’art et nos peines.

Je me suis souvent retrouvée à penser « telle ou telle peine » m’empêche de créer, d’écrire ou de « bien faire » mon travail de comédienne. En tant qu’être humain, sans en être parfois conscient, on passe (une bonne partie de) notre vie à mettre en place ce qu’il faut pour ne pas souffrir. (En soi, c’est déjà un sujet que je développerai peut-être dans d’autres articles !)

L’art est un moyen de guérir ses plaies (de l’âme). Combien de fois je suis allée jouer au théâtre, en plein tourment (séparation, conflit amoureux, découragement et perte d’énergie etc.) et combien de fois je suis ressortie de scène, comme « lavée » de mon profond malheur.

Aujourd’hui, c’est encore un autre regard sur la souffrance, l’art et la création que j’ai envie de partager avec vous.

Grâce à Julia Cameron, j’ai une image que j’aime beaucoup à vous offrir. Celle d’une perle qui se forme à l’intérieur d’une huître parce que celle-ci s’est sentie terriblement dérangée par ce minuscule mais abrasif  et envahissant grain de sable. Finalement, ce que nous créons (notre art) s’apparente à ces couches de nacre apaisantes, posées les unes sur les autres pour tenter d’envelopper ce grain de sable et l’isoler de la chair délicate de l’huître.

J’aime particulièrement l’idée que la beauté est en fait, dans cet exemple donnée par Julia Cameron, la réponse à une insulte ou une provocation.

« Au départ, une perle est une « perturbation », une beauté causée par quelque chose qui n’est pas supposé être là, et à propos de laquelle quelque chose doit être fait. C’est l’interruption de l’équilibre qui crée la beauté. La beauté est une réponse à la provocation, à l’intrusion. « Comme l’art » […]

Julia Cameron, The Sound of Paper

En quelque sorte, notre art est notre réponse à ce qui nous enflamme, nous met en colère, nous fait bondir. Et c’est de l’art tant que nous pensons à celui avec qui nous allons le partager : notre public.

Peut-être pouvons-nous devenir heureux de recevoir toutes ces (petites) provocations de la vie ?

Nous cherchons souvent à nous débarrasser des petits grains de sable de notre existence (ne serait-ce qu’en pensée). Pourquoi ne pas simplement choisir de travailler et en faire de belles perles maintenant ?

Quelles perles avez-vous fabriquées et à partir de quels grains de sables ?

Racontez-nous cela dans les commentaires ci-dessous. Vous inspirerez certainement quelqu’un à se mettre à fabriquer sa propre perle… 😉

Il y a un créateur, un artiste en chacun de nous. Son rôle ? Offrir de la joie en partageant ses talents uniques. Pensons à le nourrir (et l’encourager) chaque jour pour qu’il puisse faire ce qui est important, malgré tout ce qui se passe autour de nous.

Mathilde Choisy Coach En Chemin de Vie pour Artistes

Mathilde Choisy Coaching

J’aide les acteurs (et ceux) qui vivent de la pression

à retrouver le plaisir de jouer (performer, parler en public…) et atteindre leur but.